Plan guide Base actéon Rhone MEP
Rhone correction MEP Base actéon
Base actéon Rhone correction MEP
Coupe grand paysage actéon base rhône correction 3ème

R3 - Aménagement des espaces publics
Rhône (VS/VD)

Maîtres d'ouvrage

 


Mandataires

 

 

 

 

 

 

 


Échelle
Longueur
Année
Procédure
Rang

Pixel Suisse rhone correction actéon

Canton du Valais
+ Canton de Vaud

actéon
+ BASE Lyon
+ CERA
+ E. Reynard
+ Prona
+ RR&A
+ Sara de Gouy
+ TOPOS

Région
164km
2019
MEP
Lauréat

Les cantons du Valais (par l’Office cantonal de la construction du Rhône, OCCRR3) et de Vaud (par la Direction générale de l’Eau, DGE-Eau) ont pour tâche de sécuriser les habitants et infrastructures de la plaine contre les crues du fleuve. Pour cela, les maîtres d’ouvrage mettent en œuvre la 3e correction du Rhône sur l’ensemble de son linéaire (~160km).
Au travers de MEP, la maîtrise d’ouvrage a mis en concurrence 5 équipes internationales afin qu’elles proposent un plan guide à l’échelle de la vallée et deux projets de berges à Viège et dans le Chablais.
Par la durée presque générationnelle des travaux et des enjeux d’acteurs, la notion de processus a été centrale pour notre équipe, tant dans la mise en place du plan guide que dans les propositions des projets de berges.

 

En ce sens, le plan guide a été conçu autour de la réflexion d’une part de l’habitabilité élargie du Rhône (de coteaux à coteaux) pour donner la possibilité aux habitants (hommes et espèces) de se créer et de se recréer dans de nouveaux milieux de vie ; d’autre part, de l’installation d’un processus pour un projet majeur dans un territoire ample de la plaine, face au changement climatique. Pour mettre à bien ce «Rhônenatureparc», comme nous l’avons nommé, 3 actes ont été proposés : la compréhension des lieux, la prise en compte du temps d’installation de l’armature du parc et de son cortège paysager et enfin, la programmation de l’ensemble des milieux de ce nouveau parc.

 

En parallèle, les projets de berges à Viège et dans le Chablais, ont été pensés comme des tests à échelle réelle répondant aux logique du plan guide. En ce sens, nous avons proposé des aménagements selon trois phases réparties dans le temps où les projets doivent permettre d’acculturer les habitants au Rhône, activer ce dernier et enfin, lui donner son rôle d’acclimateur en vue des changements climatiques.

 

Pour en savoir plus (1)

Pour en savoir plus (2)